Notre projet pour Menou

En février 2019, un débat public s’est tenu à Menou et nous avons contribué à l’organisation de cette consultation citoyenne. Les échanges ont été nombreux et nourris, vous en trouverez la synthèse en cliquant ici. Malheureusement, force est de constater que peu de choses ont changé depuis.

Notre projet s’inspire largement de cette première expérience de démocratie participative. Nous avons montré notre capacité à donner la parole aux citoyens, nous vous montrerons notre capacité à défendre vos idées et à agir en conséquence.

Notre programme s’articule selon 11 thèmes

Introduction

Voici l’introduction de la présentation de notre projet pour Menou telle que prononcée par François lors de notre réunion publique du 5 mars. Les diverses pages de ce sous-menu sont les composantes du programme telles qu’Etienne les a présentées.

Merci de vous être déplacés si nombreux à notre rencontre. Sans doute, une preuve d’un intérêt croissant à notre projet pour Menou. Cette validation de notre démarche devrait être éclatante dans les urnes le 15 mars.

Cette liste répond à une demande de changement que nous avons entendue à plusieurs reprises lors du grand débat ou lors des ateliers numériques et l’animation du site internet, deux actions que nous avons menées en collaboration avec la municipalité en place. 

Nous n’aurions pas lancé cette liste alternative si la municipalité sortante avait été réceptive à nos offres, si elle avait été attentive à la demande des Nantivinoises et Nantivinois.

Comme nous avions collectivement envie de nous bouger et de faire bouger les choses, nous avons décidé d’aller devant les urnes avec une liste unie de gens compétents et complémentaires avec un projet de mobilisation collective pour l’avenir de Menou.

Nous souhaitons que Menou avance. Tous ensemble. Nous voulons innover, inventer des projets sans exclure quiconque, ni les anciens, ni les nouveaux arrivants à Menou. Nous entrons dans cette compétition démocratique que nous espérons respectueuse, vivante et créatrice.

Bien sûr, nous reconnaissons que l’équipe sortante a réalisé des actions de qualité et mené des projets qu’on peut qualifier de réussites, nous sommes cependant assez critiques à l’égard de la méthode qui divise souvent, sous-utilise à l’évidence les compétences disponibles. Nous voulons rassembler plus largement pour inventer demain. Nous ne faisons pas campagne contre la liste sortante. Mais nous voulons aller plus loin en soutenant un engagement le plus collectif possible. Il faut que Menou se bouge plus, et fasse mieux valoir les droits des territoires ruraux.

On ne peut envisager l’avenir en vase-clos. Menou n’est pas la seule commune à rencontrer les problèmes et de nombreuses communes ont su développer des approches innovantes. A nous de nous en inspirer et de les adapter à notre cas nécessairement particulier. N’ayons pas peur d’innover, de copier, d’adapter.

Nous avons pour ambition de continuer nombre de ces actions, nous conserverons ce qui fonctionne et ce qui donne satisfaction aux habitants et résidents mais constatant le nombre de projets mis sous le boisseau, il apparait que nous pouvons collectivement faire bien davantage.

1.    Un engagement pour tous

Notre nouvelle équipe s’engage à servir tous les habitants de Menou, sans exclusive et à offrir les conditions d’une vie paisible pour tous.

Servir est un des maîtres-mots de notre proposition, servir dans un esprit d’inclusion de tous les habitants, qu’ils soient forts ou fragiles, aisés ou précaires, âgés et respectables ou jeunes et ambitieux, il est de notre rôle collectif d’assurer à tous, une vie digne et un environnement humain apaisé.

La consultation citoyenne est au cœur de notre projet. Certains appellent cela la démocratie participative et cela signifie :

  • une information régulière, pédagogique et complète,
  • une consultation ouverte de la population ainsi informée, dans le cadre d’un débat que nous souhaitons contradictoire et constructif, et
  • une décision collégiale permettant une action collective, comprise de tous.

2.    La transparence pour tous

L’information des citoyens est le premier gage de confiance.

Il nous parait essentiel

  • de vous tenir au courant des actions menées par la municipalité, et
  • de vous présenter les dossiers et projets à l’étude.

C’est à cet effet que nous organiserons deux réunions d’information par an.

Certes les réunions du conseil municipal sont publiques mais le public n’y a pratiquement pas la parole, seulement à l’issue des délibérations. Ce formalisme est nécessaire et légal, il n’est pas suffisant pour que la démocratie s’exprime. Nous pouvons faire mieux.

Autre exemple : les finances de la commune. Pour ce que nous en savons, elles sont à peu près saines. La comptabilité des collectivités locales est très particulière, et pour tout dire assez opaque. C’est une comptabilité de caisse assez simple, pour ne pas dire simpliste. Ce n’est certainement pas un outil de gestion performant. On ne saurait s’en contenter de c’est pourquoi, nous nous engageons à vous faire chaque année une présentation détaillée des réalisations et du budget.

Cette transparence à l’échelle communale concerne également les actions menées dans le cadre de la Communauté de communes. Notre Communauté de communes a repris ou partage un certain nombre de compétences autrefois attribuées aux communes (collecte des déchets, développement économique, environnement, santé, tourisme, etc.). Vous êtes en droit d’exiger de la Communauté de communes la même transparence et nous y serons particulièrement attentifs.

3.    Un café pour tous

Une de nos priorités sera de maintenir le seul commerce de proximité à Menou (café épicerie de l’Écourieux) en cherchant d’une part à élargir son rayonnement aux communes voisines et d’autre part à améliorer sa capacité à servir davantage les besoins de la clientèle.

Il s’agira d’en faire un lieu de retrouvailles pour tous : extension des services au public, jeux de société, animations culturelles…

Le sujet est particulièrement complexe et nous souhaitons ici faire la part des choses. La structure actuelle de la gérance est appelée à évoluer, une restructuration est nécessaire, il y a plusieurs solutions envisageables et ces aspects relèvent d’une entreprise privée. Ceci ne concerne donc pas directement l’action de la municipalité.

Cependant, de toute évidence nous avons un intérêt commun au maintien de ce commerce. Nous avons collectivement la possibilité d’agir en ayant davantage recours aux services de l’Ecourieux. C’est du côté de la demande que nous pouvons agir collectivement. Alors, il nous parait nécessaire que nous ayons une réflexion commune en collaboration avec le gérant sur ce que nous attendons de ce commerce. En contrepartie, nous devrons nous engager à effectivement y faire une bonne partie de nos achats.

4.    La santé pour tous

La nouvelle équipe s’engage à obtenir une offre de soins de qualité pour le territoire en lien avec les communes voisines, et à informer largement les habitants sur cette offre.

L’offre de santé n’est pas à la hauteur des besoins de la population. Nous sommes au cœur d’un désert médical et l’état sanitaire de la population s’en ressent. (cf Projet régional de santé pour la Bourgogne-Franche-Comté et notamment le diagnostic régional).

Nous avons participé à la lutte pour le maintien d’un service d’urgence de nuit à l’hôpital de Clamecy et la solution adoptée qui assure une permanence reste une victoire précaire. La lutte ne saurait s’arrêter là car une lecture objective du dossier de l’ARS, montre une injustice flagrante en termes d’adéquation des services de santé aux besoins.

Ce n’est pas la seule commune de Menou qui peut faire changer les choses, nous travaillerons avec les communes environnantes et nous ferons de la santé un point de vigilance prioritaire tout au long du mandat à venir.

5.    La solidarité pour tous

Nous voulons une meilleure utilisation du Centre communal d’action sociale (CCAS) pour une attention plus soutenue, par une équipe dédiée, à l’égard des plus fragiles.

La population de Menou est assez âgée et de nombreuses personnes vivent seules. L’équipe du CCAS prendra soin de les visiter régulièrement afin que ces personnes ne sentent ni isolées, ni coupées du monde.

Nous relancerons le comité des fêtes.

Nous continuerons les dîners des aînés que nous souhaitons ouvrir afin de permettre davantage d’échanges entre toutes les générations. C’est un défi pour nous tous que d’accueillir dignement les personnes âgées et de leur permettre de bien vivre à Menou.

La solidarité ça signifie aussi l’entraide et nous solliciterons toutes les énergies pour assurer que ceux qui passent des moments difficiles bénéficient de la bienveillance de tous.

Enfin nous voulons organiser un covoiturage gratuit pour les courtes comme les longues distances. La mobilité est une nécessité pour tous et nous nous devons de compléter l’offre insuffisante de services par une action collective.

6.    L’internet pour tous

Internet est de plus en plus présent dans nos modes de vie, c’est une réalité. C’est une opportunité mais c’est aussi une cause de fracture. Nous voyons deux composantes à distinguer : le service ou la disponibilité d’une connexion de qualité d’une part et les usages d’autres part.

L’installation de la fibre dans le Nièvre devra se faire sans laisser des pans entiers du territoire sans couverture comme ce fut le cas pour l’ADSL. Nous veillerons à ce que les engagements soient tenus car c’est une composante essentielle de l’attractivité de nos territoires.

Si internet me permet de communiquer avec mon cousin qui vit à San Francisco ou à Tombouctou, c’est bien mais mon voisin a-t-il toujours les moyens d’acheter un billet de train ? Nous reprendrons les ateliers numériques avec deux axes essentiels : l’accès de tous aux services du numérique et la communication entre les habitants de Menou. La société numérique se doit d’être inclusive. Nous mettrons en place un service d’écrivain public et d’aide à l’accès aux services disponibles sur Internet.

7.    Le téléphone pour tous

Le téléphone, qu’il soit fixe ou mobile, est indispensable et se doit d’être opérationnel et fiable pour tous. Il est une composante essentielle de la sécurité de chacun aujourd’hui.

Nous travaillerons à la suppression des zones blanches ou grises. Chaque habitation doit être parfaitement couverte par au moins l’une des technologies disponibles. En la matière la qualité de la couverture ne saurait se mesurer en centre bourg mais bien au point d’habitation le moins bien desservi.

Encore un point où l’action devra se mener en collaboration avec les communes avoisinantes.

8.    Un jardin pour tous

Un jardin partagé sera installé dans le village : partage d’expérience, de graines et de convivialité.

Les techniques potagères évoluent et s’enrichissent des apports de la permaculture. Nous bénéficierons des compétences de Maxime qui, dans le cadre de ses activités professionnelles, participe au développement de ces nouvelles méthodes à la ferme du Marrault.

9. Un atelier pour tous

Nous souhaitons une mise en commun en un lieu unique de matériel (bricolage, jardinage) et un partage des savoir-faire. Cette forme d’entraide et de partage existe de manière informelle, il nous semble que nous pouvons aller plus loin.

Ce n’est pas simple mais certaines communes ont su le faire, pourquoi pas nous ?

10. La nature pour tous

La proximité de la nature est un atout maître de Menou. Elle n’est pas toujours facile à aborder et nous la connaissons souvent moins bien que les anciens.

Nous mettrons en place un réseau de panneaux indiquant les lieux et les directions afin que chacun puisse composer son parcours dans le respect des parcelles des domaines privés et publiques.

Nous multiplierons les promenades de découverte afin de partager et conserver les savoirs : apiculture, botanique, sylviculture… sans oublier l’astronomie. 

Notre action sera proactive en matière de défense de l’environnement et de ceux qui y vivent.

Nous pouvons être fiers du patrimoine naturel que nous ont transmis les habitants qui nous ont précédés : une forêt en bon état, une faune sauvage riche, bref une biodiversité que les citadins peuvent nous envier.

Certes les autorités peuvent défendre la pertinence d’une taxe carbone mais soyons clairs, nous qui préservons de telles richesses naturelles qui font la fierté de notre pays, nous pourrions en être exonérés ou recevoir une compensation. Nous défendrons cet héritage.

11. Un espace pour tous

Nous voulons promouvoir un usage convivial du jardin du presbytère et du terrain de boules pour des sports, des loisirs, des séances de cinéma en plein-air et les feux de la Saint-Jean.

Conclusion

La gestion de la commune, nous ne l’oublions pas, c’est aussi l’encadrement des employés de la commune, l’entretien de la voirie et des espaces communs, la préservation du patrimoine dont la rénovation de la chapelle de la Tête Ronde. Sans en connaître les détails, nous reprendrons ces dossiers dans un souci de continuité et avant tout de service aux habitants et résidents de Menou.

C’est aussi de nombreuses tracasseries que nous sommes plusieurs à avoir déjà abordés au cours de précédents mandats municipaux. Nous créerons notamment une commission de médiation pour prévenir ou régler au mieux et à l’amiable les inévitables tensions de voisinage. Nous créerons également une commission ou groupe de travail sur la démocratie participative qui aura pour vocation de suivre la perception de notre action par les habitants et faire une sorte de veille des innovations citoyennes pratiquées dans d’autres communes.

=+=+=+=+=+=

Notre projet est ambitieux mais raisonnable ; il est solide car il répond aux besoins exprimés lors de la consultation citoyenne du grand débat. Il sera mis en œuvre en fonction des priorités que vous exprimerez.

Ce projet demande avant tout des moyens humains, du temps, de la patience, de la constance et du dévouement. La cause le mérite, cette cause c’est vous, c’est nous tous, c’est Menou.

Notre projet se distingue d’abord par la méthode qui rassemble et donne la parole à chacun, et sur cette base, il y a une chose que nous pouvons vous promettre, c’est de la joie de vivre pour tous à Menou.

N’ayez pas peur, la fraternité l’emportera.

=+=+=+=+=+=+=+=

2019-02-22-Menou-grandDebat

=+=+=+=+=+=+=+=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *