Distance

Vendredi 20 mars – Emission radio à distance. Chacun se déploie dans son registre. « Cette crise aura une fin » : il paraît qu’à l’antenne, je semblais plus confiant en l’avenir que mes camarades. Je n’en suis pas si sûr. Mais j’ai assumé explicitement le refus de la polémique sur la gestion de la crise par le gouvernement. Cela me paraît bien inutile.

Qui aurait pu prévoir ? Qui aurait pu savoir d’avance exactement quoi faire ? Les donneurs de leçons sont infantiles, inutiles. On soldera les comptes à la fin de la crise. Les ouvrir au cœur des difficultés ne sert absolument à rien.

Continuer la lecture de « Distance »

Le temps s’est arrêté.

Vendredi 20 mars – Confiné, je passe la journée à mon bureau à travailler sur ordinateur.

Je porte une montre bracelet automatique. Ce type de montre à mouvement mécanique et affichage analogique, ne nécessite pas de pile. Elle fonctionne sur un ressort qu’un balancier remonte du seul fait de mes mouvements. J’entends déjà les “OK boomer !“.  Au regard des critères du monde qui vient, la montre qui m’indique l’heure depuis plusieurs décennies présente des qualités environnementales remarquables. Alors, jeunes gens, dites-vous bien que le ‘boomer’ ne déconne pas complètement.

Continuer la lecture de « Le temps s’est arrêté. »

Deux mondes

Jeudi 19 mars – Des bugs informatiques me mettent en rage. Coupé de mon ancien monde par le confinement, je mesure l’ampleur de ma dépendance technologique.

Au fond, je suis installé au milieu de la nature, je vis une transplantation mais mon imaginaire et un nombre considérable d’activités me relient à mon ancien monde.  On ne change pas de peau aussi facilement.  Il y a un travail à faire en profondeur.

Continuer la lecture de « Deux mondes »

Enfin la guerre !

Mercredi 18 mars – Nous sommes en guerre. Enfin, une expérience de la guerre, nous qui ne l’avions pas connue.

Lorsque nous ne finissions pas notre assiette, ma mère nous disait : « On voit bien que vous n’avez pas connu la guerre. » C’est vrai, je n’ai pas connu la guerre. Enfant, j’ai longtemps cru que je vivais dans un monde sans guerre. Continuer la lecture de « Enfin la guerre ! »

La vie continue

Mercredi 18 mars – Réveil à l’aube pour dicter une chronique radio. La vie continue en ce premier jour plein de confinement.

J’ai bien conscience dès ce matin que mon quotidien va changer en profondeur.

Paradoxe de taille : j’ai pris ma retraite en sifflet avec l’objectif de vivre et de travailler le plus souvent possible à Menou, choix de cœur et de raison. Maintenant, ce sera, pour une durée indéterminée, ici à demeure, sans échappatoire. Adieu aux marches déjà programmées.

Continuer la lecture de « La vie continue »

Temps long

Lundi 16 mars – L’inquiétude monte en ce lendemain de premier tour d’élections municipales, maintenues au terme d’un consensus entre les principales forces politiques et une majorité de scientifiques consultés.

Le confinement est décrété ce soir-là par le président de la République. La possibilité de la veille (un immense brassage dans les bureaux de vote) devient un interdit catégorique le lendemain. Rien à redire sur le moment. Des décisions fortes s’imposaient.

Continuer la lecture de « Temps long »