Chasser les primaires

Dimanche 26 juillet – Moins de 600 jours avant la prochaine présidentielle et dans la plupart des formations politiques, les débats sont relancés à propos de la désignation du candidat ou de la candidate pour 2022. Mais, aujourd’hui, la dynamique est à l’exact inverse de celle de 2017.

Souvenez-vous : à l’époque, la primaire devait être la panacée pour trancher les querelles d’ego. Au final, ce mode de désignation du candidat de chaque camp se révéla catastrophique. La plupart de ceux qui avaient été battus refusèrent le verdict des urnes et aucun des candidats désignés par une primaire ne figura au second tour, dominé par les candidats auto-proclamés : Emmanuel Macron et Marine Le Pen. A l’époque pour la revue Études j’avais mis en garde contre cette illusion des primaires.  https://www.cairn.info/revue-etudes-2016-11-page-31.htm

Aujourd’hui dans le Journal du Dimanche, le secrétaire général des Républicains récuse ce mode de désignation du candidat de son parti pour 2020. « Il faut se débarrasser de la primaire » dit-il. La leçon Fillon a produit ses effets à droite. La leçon Hamon aura les mêmes conséquences à gauche.

Pour 2020, les primaires sont mortes et enterrées, parfaitement inadaptées au jeu politique français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *