Le poids du touriste

Jeudi 23 juilletC’est l’AFP, toujours vigilante qui nous l’apprend. A Venise, plus question de monter à six sur une gondole. Le poids moyen du touriste à la hausse l’expose à de nouveaux périls en gondole. Ces frêles embarcations ne pèsent pas lourd face aux énormes bateaux de croisières qui s’aventurent dans le Grand Canal. Il est vrai qu’a « avancer avec plus d’une demi-tonne mobile à bord est dangereux » selonun expert de la marine à rame.

Comme nous avons tous grossi, la municipalité de Venise a donc décidé qu’il ne sera donc plus possible de gondoler qu’à cinq. Chiffre impair, troublant dans la ville des amoureux et de Casanova.  En poussant le bouchon, on devrait très vite arriver à la gondole à passager unique. Ce sera, bien sûr, moins excitant…

Même les gondoles de grande dimension dites « da parada » (de parade), service municipal dédié à la traversée du Grand Canal, sont frappées par ce nouveau règlement. Seules 12 personnes (contre 14) seront autorisées à y accéder en même temps

Tout cela fait l’affaire des gondoliers. Leur activité à beaucoup chuter ces derniers mois.  Calculons : soit 600 personnes cherchant une gondole, il en fallait 100 auparavant. Désormais, il en faudra 20 de plus.

Il y a à Venise 440 licences de gondolier, auxquelles s’ajoutent 180 licences de remplaçants. La réponse est économiquement très adaptée à la crise du tourisme de masse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *