Coupé du monde

Mercredi 8 avril – Chronique radio tôt le matin. Un paragraphe important saute à cause d’un mauvais coupé-collé de Stéphanie. Ça m’agace dans l’instant, je le lui écris, elle s’excuse.  Je n’en fais pas un fromage. La distance complique vraiment la qualité des prestations médiatiques. Le virtuel ne vaudra jamais le réel, même si, là, il répond aux urgences en ces temps de confinement.

Écriture pour Études.

Les connections Internet se dégradent sans cesse aux Écourieux. J’y arrive à peu près en bricolant. Mais c’est laborieux.

Sans une solution acceptable, la Nièvre perdra toute attractivité en cas de redéploiement des destinations à la sortie du coronavirus. Un territoire victime de son absence de combativité sur ces dossiers ? Je sais : il existe un plan. Mais verra-t-il un jour sa concrétisation ?

Retrouvez la série de nos chroniques de confinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *