Un air de liberté

Mardi 2 mai – La France s’est déployée aujourd’hui au premier jour de la phase 2 du déconfinement.  Cette énumération dit clairement qu’il reste un calendrier et une phase 3, le 22 juin, pour certains départements en zone orange et pour certaines activités comme les cinémas.

Dans mon blog où je reprends quelques idées déjà développées ici, je dis à quel point toutes les affirmations péremptoires sur la suite du scénario sont vaines. https://politique.blogs.la-croix.com/principe dincertitude/2020/06/01/ Continuer la lecture de « Un air de liberté »

Amertume

Mardi 2 juin – Il existe plusieurs goûts de référence pour les boissons et aliments dont le goût amer que l’on trouve assez souvent et qui n’est pas des plus agréables. Chacun des cinq à six goûts de référence a son archétype, celui de l’amertume est la Nivaquine. Si vous voulez savoir ce qu’amer veut dire, vous vous mettez un comprimé de Nivaquine sur la langue et tout me laisse à penser que vous vous en souviendrez, vous n’en réclamerez pas un deuxième. Continuer la lecture de « Amertume »

Flottement

Lundi 1er juin – Demain sera le jour de notre libération : fin de la barrière des 100Km, ouverture des cafés, des restaurants … dans une France presque entièrement verte. 

Soulagement mais aussi angoisse à la sortie de la bulle dans laquelle nous étions confinés avec le petit sas de décompression après le 11 mai.

Des questions légitimes nous assaillent.

Faut-il basculer immédiatement dans notre vie d’avant (quelle était-elle vraiment ?) ou prolonger le répit ? Continuer la lecture de « Flottement »

Gestion de crise

Lundi 1er juin – Dans le pilotage d’un processus perturbé par des phénomènes aléatoires comme l’est une épidémie, j’ai déjà évoqué la nécessité de s’assurer que le processus soit commandable et observable. Ainsi, il est plus important d’être mobile et manœuvrant que de savoir précisément où l’on est. Continuer la lecture de « Gestion de crise »

Principe d’incertitude

Samedi 30 mai – On peut éprouver une sorte de malaise devant toutes ces analyses péremptoires qui accompagnent le déconfinement  et qui prétendent décrire ce que sera le monde d’après.  Dans ces formes exacerbées de pensée positive, domine une forme d’impatience qui trahit un besoin irrépressible de se rassurer.

Soyons clair, demain ne sera pas plus lumineux qu’hier par un coup de baguette magique. Si nous voulons des changements, ce sera une bataille politique. Continuer la lecture de « Principe d’incertitude »

Dîner déconfiné

Samedi 30 mai – Après avoir passé la journée avec mes abeilles, nous dînons chez des amis. Un vrai dîner, en présentiel comme on dit aujourd’hui dans l’Éducation nationale.

Rarement j’ai trouvé chez tous les convives, une telle envie de passer une bonne soirée, rarement j’ai vu tout le monde s’amuser à ce point. Est-ce un effet du déconfinement ou le génie de notre hôte dans la confection de son plan de table ? Assurément les deux. Continuer la lecture de « Dîner déconfiné »

Libération

Jeudi 28 mai – Bon, les choses s’arrangent… L’épidémie recule. Après deux mois et demi passés sous cloche, presque toutes les limitations qui continuaient à entraver nos vies depuis le 11 mai ont sauté.

Dès le 2 juin, la limite des 100 km est supprimée, la rentrée sera organisée dans les lycées, les cafés et les restaurants, les parcs et jardins, les plages, les piscines, des musées pourront rouvrir dans la quasi-totalité des départements dès le 2 juin. En zone verte, les salles de spectacle et les théâtres pourront également rouvrir le 2 juin, mais le port du masque sera obligatoire. Continuer la lecture de « Libération »

Big Brother

Mercredi 27 mai – Je vous raconte cette histoire, non pas pour vous affoler mais pour questionner les bonnes raisons avancées par les hygiénistes incurables qui prétendent nous protéger. 

L’AFP révèle qu’en Chine, un projet d’application a vu le jour qui propose un traçage et un classement des citoyens selon leur mode de vie.

A Hangzhou, il y avait déjà une appli traçant les déplacements de chacun, évaluant les risques face au coronavirus et autorisant ou non les habitants à utiliser par exemple les transports en commun. On peut à la limite le comprendre. En France, dans sa mise en œuvre pourtant très contrôlée, Stop-Covid propose un peu la même chose. Continuer la lecture de « Big Brother »