Écrire l’avenir

Mardi 9 juin – Je l’ai beaucoup écrit ici notre avenir dépend de nous. La forme que prendra la sortie de crise sera une bataille politique pour éviter de renouer avec les errements du monde d’avant.

Mais tout en pariant sur une mobilisation citoyenne, je sais aussi que beaucoup de choses en démocratie sont tributaires des choix de ceux que nous avons élus. De leur courage, de leur sens de l’événement et au final de leurs choix. 

Emmanuel Macron a entamé une phase de consultations très larges (responsables politiques, partenaires sociaux, ses prédécesseurs à l’Elysée) pour tenter de dessiner l’avenir et donner un sens qu’il veut rassembleur à la fin de son quinquennat.

Tout cela devrait être couronné après le second tour des municipales par une prise de parole publique du président de la République et un éventuel remaniement gouvernemental.

Gageons que l’imagination sera alors au pouvoir.  Mais sachons aussi que si Emmanuel Macron ne veut «ni renier ni renoncer » à l’esprit du début de son mandat, comme l’explique son entourage, la voie sera étroite. Et si l’on tient aussi compte des accords passés par La République en Marche avec les Républicains à l’occasion des municipales, elle le sera encore un peu plus.

C’est ce que j’explique dans mon blog : https://politique.blogs.la-croix.com/clarification/2020/06/08/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *