Raison et émotion

Jeudi 11 juin – La direction de Tweeter vient de faire une proposition à ses utilisateurs. Elle leur suggère de bien réfléchir avant de retweeter des contenus. Sage résolution qui se trouve pourtant en contradiction flagrante avec la réalité des réseaux sociaux. Ils sont devenus un lieu privilégié, à cause de leur fonctionnement hyper-réactif, de la dictature de l’émotion, de l’expression et de la diffusion exponentielle de messages pulsionnels. Il joue un rôle central dans l’expansion virale des fake-news.

Il faut évidemment saluer cet assaut de vertu des responsables de Tweeter. Mais cette pédagogie élémentaire sera difficilement entendue car l’observation des usages révèle qu’un nombre considérable de messages sont retweetés avant même d’avoir été lus. En 2016, une étude de l’Université de Colombia et de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA) notait que 59 % de tous les articles partagés sur les réseaux sociaux n’avaient pas été ouverts au préalable.

Contrer cette logique devrait contribuer à réduire l’hystérisation des débats.  Il était temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *