11 mai

Lundi 13 avril – L’événement sera ce soir.

La journée passe à des bricolages divers. Dégager des pierres, ranger de la ferraille.

Emmanuel Macron est à la télévision à 20H 02 après l’hommage au personnel soignant. Le chef de l’État bat alors un record absolu d’audience à la télévision (36,7 millions de téléspectateurs), ce qui souligne l’ampleur des attentes (elysee.fr : Adresse du Président de la République aux Français).

L’horizon est donc fixé au 11 mai pour une sortie progressive du confinement avec réouverture des crèches, des écoles, des collèges et des lycées et un retour quasi-généralisé au travail pour tous les Français.

Il fait un bon discours, plus proche – puisqu’il aime les métaphores guerrières-  de Roosevelt que de Churchill. Le propos est partagé entre les annonces concrètes sur la date et la forme probable du déconfinement très progressif, des regrets sur certains aspects de la gestion de la crise du coronavirus et peut-être des remords sur la pente des premières années de son quinquennat, tout entières dédiées aux « premiers de cordée ».

Le président de la République semble avoir enfin compris qu’il n’y a pas que les gagnants qui font la France. Nombreux sont ceux qui l’avaient alors largement prévenu. Mais à l’époque, Emmanuel Macron ne voulait pas le savoir.

Il se souvient maintenant de cette évidence contenue dans la Déclaration des Droits de l’Homme : « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ».

Retrouvez la série de nos chroniques de confinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *