La dame de onze heure

Dimanche 26 avril – Voici quelques photos d’une fleur que j’aime beaucoup. C’est une plante sauvage, on l’appelle l’ornithogale en ombelle dont l’inflorescence est un corymbe et non pas une ombelle. Cette petite liliacée se referme la nuit et prend son temps pour s’ouvrir le matin d’où son nom de dame de onze heure.

Cette plante a une cousine que l’on trouve couramment dans la région et qu’on appelle l’asperge des bois. Il s’agit en fait de l’ornithogale des Pyrénées dont la fleur ressemble à la dame de onze heure mais de couleur vert pâle.

Les abeilles travaillent bien, les hausses se remplissent.

Retrouvez la série de nos chroniques de confinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *