Dîner déconfiné

Samedi 30 mai – Après avoir passé la journée avec mes abeilles, nous dînons chez des amis. Un vrai dîner, en présentiel comme on dit aujourd’hui dans l’Éducation nationale.

Rarement j’ai trouvé chez tous les convives, une telle envie de passer une bonne soirée, rarement j’ai vu tout le monde s’amuser à ce point. Est-ce un effet du déconfinement ou le génie de notre hôte dans la confection de son plan de table ? Assurément les deux.

Nous retrouvons le plaisir de parler doucement entre voisin, d’écouter une blague racontée à haute voix par un convive sûr de son fait, de glisser une plaisanterie, de participer à trois conversations à la fois et de disparaitre un moment le temps que les conversations se redéploient. Chacun son tour, nous avons donné un coup de main, sommes passés à la cuisine, certains sont sortis fumer une cigarette et tous ensemble nous nous sommes bien marrés.

Bien sûr, tout ceci s’est passé en s’efforçant de respecter les gestes barrières et les principes de distanciation. Bien sûr nous ne sommes pas véritablement libres de nos mouvements et il faut inventer de nouvelles convention de salutation, sans contact. Enfin, la discipline sanitaire est compatible avec une vie sociale et amicale.

Le déconfinement, ça décoiffe.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *