Déconfinement de la Nièvre – épisode 2

Mardi 22 avril – J’ai commenté précédemment la publication par Alain Lassus, médecin retraité et président du conseil départemental, dans laquelle il évoque un confinement possiblement plus long pour la Nièvre que pour le reste du pays. Alors que la proposition d’Alain Lassus repose sur un argument défendable, j’ai développé un argument amenant à envisager au contraire un déconfinement plus rapide pour la Nièvre. L’avenir devait nous dire lequel des effets évoqués devait l’emporter (voir Déconfiner la Nièvre).

Le Premier Ministre dans sa conférence de presse de dimanche dernier privilégie mon argument. Derrière le Premier Ministre, il y a une armée de modélisateurs de la dynamique des épidémies et on peut leur accorder un certain crédit. Ai-je pour autant raison face à Alain Lassus ? En fait, lui et moi comptions sur le développement d’une immunité de groupe et l’information nouvelle depuis la publication initiale est que cette immunité met très longtemps à se constituer, elle est aujourd’hui inopérante. Dans le contexte actuel, que nous ne pouvions connaitre alors, mon argument l’emporte. Mais la partie n’est pas terminée et le déconfinement est une aventure qui peut nous réserver encore bien des surprises. La prudence reste la règle.

J’ai pu constater par le passé et à mes dépens que le président du conseil départemental n’est pas un expert en modélisation mathématique. A ce stade, il lui revient cependant le mérite d’avoir posé la question, d’avoir proposé une vision, de nous avoir fait réfléchir, et face aux incertitudes que nous constatons tous, de nous avoir incités à la plus grande prudence. Merci à lui.

Les modèles mathématiques, les statistiques et les probabilités c’est très bien, c’est même passionnant pour certains, mais souvenons-nous d’abord qu’un malade du Covid-19 se moque bien de savoir s’il avait une probabilité de 2, de 5 ou de 10% d’attraper cette terrible maladie.

Retrouver la série de nos chroniques de confinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *